Comment bien choisir son chat ?

Chaton roux

Bien choisir son chat est une étape importante. C'est ce moment qui va être à l'origine d'une longue relation amicale. Quand l'entente est bonne, un chat peut apporter bien des bonnes choses dans la vie d’un humain. En effet, il améliore sa santé psychologique, entraîne une baisse du stress, réduit la mauvaise humeur et l’hypertension, amène de la gaieté, de l’empathie et bien d’autres choses. 

C’est le chat qui répond à nos besoins et nos désirs, mais le chat s’occupe de lui-même, de sa propre vie et ne s’occupe pas de satisfaire nos besoins.

Pour choisir correctement son chat, nous parlerons des critères suivant : 

  • la race du chat
  • le sexe du chat
  • l’âge du chat 
  • le nombre de chats à adopter
  • la sélection d’un chat pour vivre en appartement
  • la sélection d’un chat pour enfants 
  • la sélection d’un chat pour personnes âgées 

1. La race du chat 

La race du chat est un élément essentiel à prendre en compte pour choisir correctement son chat

Si tu cherches une race de chat particulière, il faut feuilleter un livre imagé ou que tu arpentes les expositions félines pour que tu puisses tomber en amour avec un chat d’une esthétique particulière, avec ou sans queue, avec ou sans poil, à poil long ou court, de grand gabarit ou plutôt petit…

Quelle que soit l’esthétique du chat, le comportement varie peu, car il n’y a pas de relation entre le morphotype (la morphologie du chat) et les traits de caractère.

2. Le sexe du chat 

Le sexe du chat est un choix qui a de l’importance si on garde les animaux intacts sexuellement. 

Les différences pour choisir entre un chat mâle ou femelle ne sont pas nombreuses car leurs personnalités ne se construisent pas vraiment en fonction de leur sexe, surtout quand ils sont castrés. 

Le chat mâle émet des urines très odorantes, la chatte n’a pas cette odeur dans les urines, sauf légèrement pendant les chaleurs. Le matou et la chatte marquent à l’urine pendant les périodes d’activité sexuelle, ce qui peut être toute l’année pour un matou, et près d’un cinquième de l’année pour la chatte. 

Les périodes de chaleurs sont les périodes les plus délicates d’une chatte, car elle miaulera plus que d’habitude, surtout la nuit. Pendant ses chaleurs, la chatte peut se montrer plus câline et affectueuse que d’habitude et ces périodes sont assez irrégulières.

L’ablation des glandes sexuelles (castration du mâle par ablation des testicules) réduit considérablement ces manifestations comportementales dépendantes de la sexualité y compris les fortes odeurs d’urine

La stérilisation de la chatte permet d’éviter ces périodes de chaleur, et cela évite des gestations non désirées. La stérilisation permet d’enlever tout risque d’infection de l’utérus, ou des risques de tumeur de l’utérus et des ovaires. Le mieux est de stériliser la chatte avant l’âge d’un an. 

3. L’âge du chat 

L’âge du chat est un critère également important pour l’adopter dans les meilleures conditions possibles. 

Si le chat est élevé dans un milieu socialement riche (avec de nombreuses personnes en interaction) et multi sensoriellement riche (avec des bruits, des odeurs, des mouvements…), l’âge d’adoption du chat importe peu. 

Si le chaton se développe dans un milieu socialement et sensoriellement pauvre, il est préférable de l’adopter vers 6 à 7 semaines au plus tard. 

Si le chaton a perdu sa mère ou si sa mère est peu compétente (première grossesse, stressée…), il est impératif que le chaton ait des contacts avec d’autres chats (d’autres mères ou des tontons éducateurs, au minimum d’autres chatons) jusqu’à au moins 9 semaines. 

On peut aussi adopter un chat adulte, celui qui vient frapper à ta porte pour du confort, ou celui qui survit à la SPA. C’est la loterie au niveau comportemental. 

chatons

4. Le nombre de chats à adopter

Si on observe le chaton ou le chat adulte dans son environnement d’origine, on peut tenter de déterminer son niveau de sociabilité. 

Le chat sociable est souvent à proximité (moins d’un mètre) d’un autre chat et réalise de l’allogrooming (entretien du toilettage de l’autre). On retrouve davantage ce paramètre chez les chats qui ont des relations de parenté. 

On pourrait en conclure que l’adoption de plusieurs chatons d’une même portée serait favorable à la bonne cohabitation des chats. Cela ne signifie pas que les chats d’une même portée ne se disputent jamais, mais l’incidence est moins importante que chez les chats qui n’ont pas de relation de parenté. 

5. La sélection d’un chat pour vivre en appartement

L’appartement est un milieu qui ressemble peu à l’habitat idéal dont un chat a besoin, mais tu peux enrichir cet environnement grâce à notre article Comment élever un chat en appartement ?. L’alternative est de choisir un chat qui a très peu de besoins psychomoteurs. Cette sélection devrait se faire sur la base de l’hérédité, c’est-à-dire sur le comportement des parents, et en plus, sur le chaton le plus calme de la portée, avec un test de réactivité inhibé et un test de socialisation positif

6. La sélection d’un chat pour enfants 

Les enfants ont tendance à manipuler les chatons, les porter, les prendre dans les bras, les réveiller dans leur sommeil… il faudrait donc idéalement que le chaton soit tolérant au contact, mais aussi qu’il bouge et qu’il joue

Il faut choisir un chat sociable, inhibé au test de réactivité, et qui idéalement aurait des parents calmes et tolérants du contact. 

Un chaton né à l’extérieur et qui n’a pas interagi avec des enfants avant 9 semaines est déconseillé. 

7. La sélection d’un chat pour personnes âgées 

Pour une personne âgée, il faut en principe un chat calme, tolérant au contact et à la caresse, sociable, peu craintif et surtout pas excitable-réactif.


Tu sais maintenant comment choisir ton chat, nous espérons t’avoir aider avec cet article ! 


L’équipe SmilyPets 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés